Décryptage

Draghi craint un mouvement de dérégulation financière

Envoyer à un ami Imprimer

DR

Le président de la BCE a retiré de son discours la mention d'une potentielle hausse des achats d'actifs post-septembre 2018, conforté par les bons indicateurs économiques. Il a en revanche cité le risque de guerre commerciale et de dérégulation comme facteurs de ralentissement de la croissance et d'instabilité des marchés financiers. 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit